Home Autour du rétrofit Jaguar Type E électrique, la plus belle des voitures zéro émission, from London

Jaguar Type E électrique, la plus belle des voitures zéro émission, from London

Par Retrofit-Daily

Présentée à Londres en septembre 2017, la Jaguar E-Type Zero venait tout juste de sortir du département restauration des voitures anciennes de Jaguar. Fidèle à son ADN, cette transformation permettait déjà, d’allier l’aérodynamisme typique de la Type E, aux nouvelles performances de l’électrique. Un rêve les yeux grands ouverts il y a déjà deux ans…

Jaguar Type E électrique
Jaguar Type e électrique ou E Type Zero présentée à Londres en 2017

Une Jaguar Type E de 1968, mais pas que…

La marque anglaise dévoilait en septembre 2017, sur le salon Tech Fest de Londres, une Type E de 1968 restaurée, mais avec quelques particularités… Le six cylindres en ligne de « La plus belle voiture jamais produite » avait alors laissé place à des batteries de 40 kWh.

Devenue dès lors la Jaguar Type E électrique, ou “e-Type Zero” pour les anglais, la transformation d’une voiture thermique en électrique même s’il s’agit d’une Jaguar, nécessite de respecter quelques principes, à commencer par le poids du véhicule. L’ensemble moteur électrique et réducteur (de 220 kW, soit 300 cv) ont été placés juste derrière les batteries, à l’endroit où se trouvait initialement la boîte de vitesses.

Jaguar Type E électrique
Jaguar Type E électrique
Emplacements du moteur électrique et du pack de batteries installés sur la Jaguar Type E électrique

Une conversion réversible particulièrement soignée

Le respect de la répartition des masses de la Type E originale et l’absence de modification du châssis, permet une conversion réversible, en accueillant de nouveau le moteur thermique d’origine et ce, sans travaux. L’ensemble électrique utilisé pour cette transformation pourra être installé dans n’importe quelle Jaguar XK de la même époque, dotée du même six cylindres. 

Lire aussi : La Mustang électrique réinventée à Londres

L’habitacle quant à lui, a légèrement évolué avec l’arrivée d’un écran et d’une console centrale moderne. Pour une touche légère d’avant-gardisme sur cette Type E “néo-rétro”. 

Le directeur de Jaguar Land Rover Classic, commentait en 2017 : « La Type E Zero associe le dynamisme de la Type E d’origine à des performances accrues grâce à son électrification. Cette combinaison unique offre des sensations de conduite époustouflantes. Avec la Type E Zero, nous voulons que les voitures classiques résistent à l’épreuve du temps. »

Jaguar Type E
Jaguar Type E electrique ou E-Type Zero présentée à Londres en 2017

Des performances légèrement accrues pour une voiture de caractère

Le 0-100km/h se fait en 5,5 secondes pour la version électrique, soit 1 seconde de moins qu’avec la Type E série 1. La Jaguar Type E électrique est donc plus rapide que dans sa version thermique d’origine. Equipée d’un moteur électrique de 220 kW développé pour l’occasion, et de batteries lithium-ion, dont les dimensions et le poids sont similaires au moteur XK de 6 cylindres d’origine. L’utilisation de ce groupe moto-propulseur a permis de conserver la structure de la voiture, y compris la suspension et les freins et donc de simplifier sa conversion et son homologation.

Tim Hannig explique : « Afin d’associer de façon imperceptible la motorisation électrique et les réglages de la Type-E d’origine, nous avons limité la puissance du véhicule pour en optimiser le plaisir de conduire. »

Avec une répartition des masses préservée entre l’avant et à l’arrière, la conduite, la tenue de route et le freinage restaient identiques à la version d’origine. Ce qui a permis de conserver la personnalité du véhicule après conversion. Lors de sa présentation en 2017, cette « Type E Zero » proposait une autonomie de 270 km, avec une batterie de 40 kWh rechargeable en 6 à 7 heures selon la borne.

La vidéo de lancement de la Jaguar Type E Zero : 

Le site de Jaguar Actualités et son article consacré à la Jaguar Type E Zero

Articles associés