Home En pratique Coût, autonomie, recharge de véhicule électrique… Le rétrofit en pratique

Coût, autonomie, recharge de véhicule électrique… Le rétrofit en pratique

Par Retrofit-Daily

Transformer une voiture thermique en électrique représente de nombreux avantages. Zéro émission de CO2, zéro restriction de circulation, zéro dépense de carburant et zéro problème mécanique, la liste est longue. Concrètement quelles économies envisager et comment s’organiser au quotidien ?

FAQ du rétrofit
Coût, autonomie, charge, les questions les plus fréquentes.

Le rétrofit de voiture, un investissement moins conséquent qu’un achat neuf

Rouler en véhicule électrique représente un grand nombre d’avantages. Économique d’une part, avec moins d’entretien du véhicule, la disparition des frais de carburant… Mais aussi plus d’avantages au quotidien comme la gratuité du stationnement ou de la recharge dans certaines villes et certains parkings.

Le coût d’achat des véhicules électriques neufs varie de 26 000 € à 32 900€ pour des petits modèles comme la Citroën C-Zero ou la Renault Zoé. Malgré une prime à la conversion de 5 000 €, l’investissement reste donc encore assez conséquent pour ces petits modèles.

Solution vertueuse par excellence et bonne nouvelle de l’année 2020, le rétrofit de voiture arrive en France ! Transformer un véhicule thermique en véhicule électrique permet de réaliser une économie non négligeable grâce au réemploi d’un véhicule déjà construit il y a plusieurs années, mais toujours en état de rouler, dont le contrôle technique a été validé.

Rétrofit de voiture Porsche 912
Porsche 912, rétrofitée par Retrofuture

Combien coûte le rétrofit de voiture en France ?

Plusieurs entreprises françaises se positionnent déjà sur le marché du rétrofit, avec chacune sa spécificité. Ces “startup du rétrofit Made in France” proposent des transformations allant de 10 000€ à 29 000€, hors aides, et voitures prêtes à la transformation fournies par leurs propriétaires. 

Comme pour Transition One, startup Orléanaise qui propose de remplacer le moteur thermique des petits modèles de classe A (Twingo II, Fiat 500, Toyota Aygo, Citroën C1, Peugeot 107, Volkswagen Polo), fournis par les particuliers eux-mêmes, le tout en 4 heures et pour 5000 € aides déduites. Ou Ian Motion qui a fait de la mythique Austin Mini, le fer de lance de son activité à partir de 29 000 € voiture non incluse.

Retrofuture Electric Vehicles lance de son côté, une gamme de 15 voitures iconiques sélectionnées et fournies par l’entreprise, allant de la Fiat 500 d’origine à la Porsche 912 de 1968 en passant par le Peugeot 504 coupé. Une petite révolution de 19 000 à 60 000 € voiture incluse, pour combler tous les amoureux du vintage.

Lire aussi : e-Bus, le combi Volkswagen électrique par EV WEST

Quelle est l’autonomie d’un véhicule électrique rétrofité ?

Pour transformer une voiture thermique en électrique les règles à respecter sont simples. Conserver la puissance initiale du véhicule qui ne doit pas dépasser celle affichée lors de sa première homologation.
La taille de la batterie varie quant à elle, d’une autonomie de 120 à 220 km, en fonction du gabarit du véhicule et de son poids. 10 à 15% d’augmentation du poids du véhicule est toléré par essieu. Il est donc facile d’imaginer que l’autonomie sur une Austin mini, une Fiat 500 ou une Renault Twingo (environ 150 km) ne sera pas aussi importante que celle proposée sur un Range Rover rétrofité, pouvant atteindre les 300 km.

Le rétrofit de voiture et les batteries
Quelles sont les solutions pour recharger son véhicule ? Photo : Alexander-Andrews

Comment recharger son véhicule électrique à domicile ? 

Pour une recharge occasionnelle, la charge des batteries peut s’effectuer sur une prise domestique standard avec un connecteur de Type 2 européen. Une prise renforcée, plus sécurisée, est par contre recommandée pour un usage quotidien, en restant facile à mettre en place et peu coûteuse. Installée par un électricien agréé, celle-ci se compose d’une ligne dédiée sécurisée et d’un dispositif de protection électrique adapté permettant de porter la puissance de charge à 3,16 kW. Elle convient parfaitement si vous parcourez un maximum de 80 kilomètres par jour.
Si vous faites plus de 80 kilomètres par jour ou si vous souhaitez bénéficier d’un temps de recharge divisé par 3 par rapport à une prise renforcée, il est plus pertinent de se tourner vers une borne de recharge domestique plus puissante et installée par des professionnels qualifiés. Plus d’info sur les différents installateurs à retrouver sur le site Je roule en électrique.

Le réseaux des bornes en France 

Avec plus de 28 000 points de recharges déjà installés (soit +29% entre mars 2018 et 2019), et 100 000 bornes prévues d’ici 2022, la France fait figure de bon élève en Europe. La grande majorité de ces équipements (91% soit 18 500 bornes) délivre jusqu’à 22 kW, ce qui correspond à une recharge de type “Accélérée”.

2.551 bornes, soit 9% des bornes installées, proposent une recharge rapide de 24 kW à 43 kW.

Les régions les mieux équipées en France ? L’Ile-de-France avec 4051 points de recharge (+9% en un an) et l’Occitanie avec 3.439 unités (+10%) sont les régions les mieux équipées. Juste derrière, suivent la région Auvergne-Rhône-Alpes (3.152 bornes) et la Nouvelle-Aquitaine (3.143 bornes).

Les régions qui doivent encore progresser : Avec moins de 10 points de recharge pour 100.000 habitants, la Seine-Saint-Denis, la Haute-Loire et le Puy-de-Dôme sont quant à eux, les départements les moins bien équipés…

Une carte interactive pour vous aider à trouver votre borne

Vous cherchez une borne sur un territoire en particulier ? Rien de plus simple avec cette carte interactive mise à disposition sur le site de l’Avere, à retrouver sur le site Je roule en électrique

Application Smart Phone utilisable pour le rétrofit
Les applications incontournables pour localiser les bornes de recharge

Articles associés