Home En pratique Grenoble, première collectivité à proposer une prime à la conversion pour le rétrofit

Grenoble, première collectivité à proposer une prime à la conversion pour le rétrofit

Par Retrofit-Daily

Dans son nouveau programme d’aide et de solution pour circuler et moins polluer, Grenoble-Alpes Métropole soutient le rétrofit et propose aux professionnels et particuliers une prime à la conversion de 4 000 à 6 000 €. Une initiative exemplaire à quelques jours de l’arrivée officielle du rétrofit en France.

Grenoble, 1ère ville à aider le rétrofit

Grenoble, territoire précurseur et actif en matière de protection de la qualité de l’air
Photo : Fabe Collage

A partir du mois de mars 2020, le rétrofit offrira une nouvelle alternative de mobilité propre tout en apportant une solution d’économie circulaire et vertueuse à fort potentiel de développement. La Métropole de Grenoble, première collectivité à mettre en place une prime à la conversion incluant le rétrofit.

Une prime incluant le rétrofit pour les utilitaires des particuliers et des professionnels

Professionnels et particuliers, peuvent bénéficier de l’aide financière de la Métropole grenobloise, en changeant la motorisation thermique de leur véhicule utilitaire (< 2,5t. jusqu’à 3,5t.) et ainsi rouler 0 émissions ! Ces aides à la conversion sont à retrouver sur leur site, à retrouver ici, et leur politique de zone à faibles émissions.

Lire aussi : La conversion électrique de voiture ancienne est possible ! Mais pour quels véhicules ?

Les conditions de la prime à la conversion fixée par la métropole :

Ces aides ne concernent pour le moment, que les véhicules utilitaires y compris pour les particuliers. Pour les conversions électriques, GPL et GNV.

Pour les particuliers :

elles sont indexées sur le revenu du foyer fiscal, et peuvent monter jusqu’à 7 200€ (2 catégories : <2,5t et au dessus).

Pour les entreprises :

– 4 000€ pour un utilitaire de moins de 2,5t et 6 000€ au dessus (jusqu’à 7t), jusqu’à 5 véhicules par entreprise.

– Entreprises concernées de moins de 250 salariés (associations et professions libérales comprises)

ZFE, zone à faibles émissions
ZFE, zone à faibles émissions à Grenoble

Où trouver les bornes de recharge électriques sur le territoire de Grenoble ? 

La métropole de Grenoble compte déjà 38 bornes de recharge électriques et 1 station hydrogène. Pour connaître les adresses des stations, une carte carte dynamique est disponible sur leur site. 

Un nouveau déploiement des bornes de recharge est également prévu d’ici l’été 2021, comprenant :

  • 27 bornes sur des stations existantes à Grenoble et La Tronche 
  • 15 bornes minimum de charge accélérée, à proximité de lieux culturels, sportifs ou touristiques 
  • 26 bornes (possédant chacune 2 points de charge) réparties dans 12 parkings-relais 
  • 3 à 4 bornes dans chaque parking public « Park Grenoble Alpes Métropole »
Le temps du rétrofit
“Le changement, c’est maintenant” à Grenoble.

Les Acteurs de l’Industrie du Rétrofit Electrique (association Aire) se félicitent de cette première française

 » Le soutien de la Métropole Grenobloise, qui a toujours été un territoire précurseur et actif en matière de protection de la qualité de l’air, est une importante référence. Après des mois de travail pour obtenir l’homologation et à quelques jours de la parution du projet d’arrêté rétrofit au Journal officiel de la République Française, les membres de l’association AIRe vont pouvoir mieux développer la filière dans des régions et villes partenaires. Au même titre qu’un véhicule électrique neuf ou d’occasion, la conversion à l’électrique doit être soutenue par l’état et les régions. Aussi nous appelons toutes les régions françaises, les collectivités et tous les candidats aux élections municipales à inscrire le Rétrofit dans leurs programmes. Une vraie prime à la conversion ou à la transformation est plus vertueuse qu’une prime à la casse. C’est de l’économie circulaire pure et une vraie bonne nouvelle pour les professionnels et particuliers qui souhaitent conserver leurs véhicules. » souligne Arnaud Pigounides, Co- Président de AIRe.

Articles associés