Home Rétrofiteurs OZ Motors : faire entrer l’automobile dans la nouvelle ère de la mobilité avec la conversion electrique.

OZ Motors : faire entrer l’automobile dans la nouvelle ère de la mobilité avec la conversion electrique.

Par Retrofit-Daily

Messerschmitt, Coccinelle, Datsun Fairlady… bienvenue au Japon chez OZ Motors, pour qui la conversion electrique est une affaire sérieuse. Voire d’innovation. Si le rétrofit est pratiqué conjointement avec le travail de restauration, l’ambition de son fondateur est de faire entrer l’automobile dans une nouvelle ère.

conversion electrique
Osamu Furukawa et la conversion électrique d’une Messerschmitt. Photos : OZ Motors

 

La conversion electrique au pays du soleil levant

OZ Motors, est l’une des premières sociétés à faire de la conversion electrique au Japon. Fondée en 1993 par Osamu Furukawa, l’entreprise s’est d’abord fait connaître dans la customisation et la revente de fournitures automobiles à destination des concessionnaires. 

Attaché à faire entrer l’automobile dans la nouvelle ère de la mobilité, OZ Motors a d’abord démarré son activité de conversion electrique sur les véhicules anciens. 

 

Au Japon aussi, le combi vw et la coccinelle electrique sont très demandés

Au Japon aussi, la coccinelle vw trouve de nombreux fans. Il n’est donc pas surprenant d’en croiser un certain nombre circulant au pays du soleil levant. Les différents kits de conversion imaginés en partie pour ce modèle, permettent le rétrofit de coccinelle electrique, devenu très populaire au pays. Il en va bien sûr de même pour le combi vw electrique.

Comptez un peu moins de 25 000 euros pour une coccinelle achetée et rétrofitée par OZ Motors.

Petit détail qui a son importance, OZ Motors utilise les batteries qui ont déjà servi sur la Nissan Leaf. Le rétrofit et le “ré-emploi” optimisé jusqu’au bout.

 

Lire aussi : CARWATT, l’économie circulaire poussée à son maximum
coccinelle electrique
coccinelle electrique
La coccinelle électrique rétrofitée du côté du soleil levant. Photos : OZ Motors

 

A l’impossible nul n’est tenu. Sauf pour une Datsun Fairlady de 1960

En 2011, OZ Motors se lance dans la conversion électrique d’une Datsun Fairlady de 1960. Cette opération reste assez exceptionnelle dans l’histoire de l’entreprise… Néanmoins, elle a initié l’entreprise au goût du sur-mesure. 

Conçue comme un concept car, un chargeur rapide développé à l’époque par JFE Engineering, a été installé pour cette transformation. L’utilisation du port de charge CHAdeMO, avec prise de sortie, qui pouvait être utilisée comme une source d’alimentation de secours en cas de panne de courant, était assez innovant à l’époque. Sans oublier la climatisation ni le châssis équipé d’une suspension pneumatique.

 

Datsun Fairlady

 

Innovations techniques et réglementations au Japon

 

Pour continuer à faire évoluer ses conversions électriques vers toujours plus de sécurité, OZ Motors planche sur des équipements tels que les régulateurs de vitesse ou la conduite automatique. 

Au Japon, pour obtenir le droit de circuler après la conversion electrique de son véhicule, les règles d’inspection sont strictes. Et sont les mêmes pour tous les véhicules circulant sur la voie publique. OZ Motors effectue d’ailleurs des tests sur les batteries au lithium-ion ré-utilisées, équivalents à ceux effectués dans le cadre des normes européennes.

Le gouvernement japonais n’apporte pas de soutien particulier aux acteurs de la conversion électrique. Les voitures rétrofitées sont d’ailleurs soumises aux mêmes taxes que les voitures électriques neuves. CQDF…

 

Youtube d’OZ Motors avec la vidéo de sa Messerschmitt convertie à l’électrique : 

Articles associés